Trados est plus utile aux clients qu’aux traducteurs

 

À qui profite le crime ?

Crime

À qui profite le crime ?

Hier j’ai eu l’occasion de lire une discussion entre deux traducteurs.
Ils se demandaient si Trados (ou tout autre logiciel de TAO) était nécessaire.
👨🏽Pierre disait qu’il était passé à Trados pour pouvoir travailler avec les agences.
👩‍🦰Julie lui a répondu :
« bof, bof, je suis vraiment mitigée. De toute manière Trados et tout autre logiciel de TAO est plus utile au client qu’au traducteur. »
.
.
Je suis en train de préparer ma réponse.
.
👉Pierre vous n’avez pas tort.
Les agences adorent ce type de logiciel.

👉 Julie vous avez raison aussi.
Les agences de traduction tirent profit de cette technologie de gestion des contenus de traduction.

🤔Mais…
Est-ce que pour autant Trados est plus utile aux clients qu’aux traducteurs ?

Trados (et tout autre logiciel de TAO) mémorise vos contenus de traduction et peut les récupérer lorsqu’ils se répètent dans un texte et d’un texte à un autre.
=> Cela veut dire que plus jamais vous ne traduirez la même phrase !
The sky is blue = Le ciel est bleu*
[point]

*(𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑝ℎ𝑟𝑎𝑠𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑑𝑜𝑛𝑛𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑠 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑒𝑥𝑒𝑚𝑝𝑙𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑚𝑒𝑠 𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠).

Je répète :
Plus jamais vous ne traduirez la même phrase !“.

Vous gagnez du temps.

📌Vous n’avez pas besoin de saisir ce texte à nouveau

et/ou

📌Vous n’avez pas besoin d’aller chercher la phrase dans vos traductions précédentes.

Avec “The sky is blue” c’est simple, mais avec une expression consacrée qui fait une cinquantaine de mots, c’est autre chose.

De plus, vous pouvez être sûr que, si la première fois vous avez traduit correctement, votre phrase sera toujours correcte.

🧊Sans compter la partie immergée de l’iceberg : toutes les fonctionnalités grâce auxquelles vous gagnez encore plus de temps.

Je pense :

  • aux bases terminologiques que vous pouvez intégrer à votre projet,
  • à plus de 40 types de fichiers que vous pouvez traiter avec Trados,
  • aux contrôles qualité que vous pouvez configurer pour que Trados fasse pour vous un premier contrôle qualité,
  • à la technologie UpLift, qui vous permet d’insérer d’un clic une partie de correspondance d’un fragment de segment,
  • à la fonctionnalité autosuggest, qui vous sugère le texte lors de la saisie
  • etc.

 

Le problème est que, par méconnaissance du sujet, de nombreux traducteurs pensent que l’avantage d’un outil de TAO, comme Trados, est uniquement un avantage financier pour les agences, qui peuvent donc les payer moins.

D’accord. Et alors ?

L’important est de fixer les règles dès le début.
[point]

Le temps que je gagne je peux l’utiliser pour un autre projet.
La cohérence terminologique apportée par Trados me fait aussi être plus sereine par rapport à la qualité.
Quid des agences qui disent : « nous avons inséré notre propre mémoire » ?

Je répète :

L’important est de fixer les règles dès le début.

Est-ce que je dois vérifier et corriger les résultats de la mémoire de l’agence ?
Oui. => Je facture. Non => Je ne facture pas.

Rien ne m’empêche d’ajouter ma propre mémoire et de voir si je peux gagner encore plus de temps.

Je suis une “maniaque” des tableaux de suivi sur Excel. Je m’amuse même à noter combien de mots j’ai pu récupérer.

Alors, à qui profite le crime ?

Rejoignez-moi le 30 septembre pour la formation
Apprendre Trados en 2h top chrono !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles

Maîtriser les balises

Maîtriser les balises

Maîtriser les balises dans Trados, quelle galère !
Comment vaincre la peur des balises et retrouver la sérénité ?
👉Si vous avez déjà travaillé avec Trados, vous avez déjà pensé que les balises sont vraiment un des points noirs de ce logiciel.