L’utilité de l’alignement

L’alignement est la solution qui vous permet de pouvoir réutiliser tout le contenu que vous avez déjà traduit sans avoir eu recours à un logiciel de TAO, comme Trados Studio 2019. La promesse de Trados est que vous ne retraduirez plus jamais 2 fois le même texte.

En effet le logiciel récupère tous les textes que vous traduisez (et que vous enregistrez dans une mémoire de traduction) à chaque fois que vous avez le même texte source, qui est le texte que vous devez traduire, et la même mémoire (qui est l’enregistrement des ‘phrases’ à traduire, source, et de leur traduction, cible).

Quand vous commencez à utiliser Trados, par exemple lors d’une Formation Trados Studio 2019 vous réalisez qu’avec Trados vous auriez pu gagner beaucoup plus de temps. Vous vous surprenez à vous dire « si seulement j’avais utilisé Trados dès le début ! » Vous avez beaucoup de contenu inexploitable, mais tellement précieux.

L’alignement vient à votre secours puisqu’il vous permet d’utiliser le travail fait précédemment, et qui n’est donc pas enregistré dans un fichier mémoire.

Avec l’alignement vous pouvez créer une mémoire de traduction à partir d’un fichier source et d’un fichier cible.

L’alignement se base sur les règles de segmentation d’un texte.
Le logiciel lit le texte et le fractionne en segments (à chaque point, ou saut de paragraphe, ou autre paramètre que vous aurez choisi, Trados crée un segment, ce qui n’est pas toujours synonyme de phrase).

Dans le processus d’alignement, on demande à Trados de segmenter le texte source et le texte cible et d’enregistrer dans un fichier mémoire (.sdltm) les couples de segments (source et cible) qui se correspondent, pour en faire des unités de traduction.

Souvent, l’utilisateur doit corriger manuellement l’alignement automatique parce que la segmentation du texte cible ne suit pas toujours la segmentation du texte source. Cela vient de la mise en page qui, sans un logiciel de TAO, n’est pas toujours identique.
Une fois que l’utilisateur a finalisé l’alignement, et donc créé une nouvelle mémoire de traduction, ou mis à jour une mémoire de traduction existante, le contenu traduit sans outils de TAO est enfin réutilisable.

Comme l’alignement est un processus un peu chronophage, il est conseillé de le faire uniquement quand cela est nécessaire.

L’alignement trouve son utilité aussi si vous utilisez des logiciels de TAO déjà depuis quelques années. En effet, vous pouvez trouver en ligne des fichiers bilingues dans un domaine qui vous intéresse professionnellement et en faire une mémoire de traduction peut s’avérer très utile pour ensuite récupérer ces contenus les prochaines fois que vous travaillerez sur des textes source similaires.
Cela peut être le cas, par exemple, de la traduction juridique, où des formules consacrées se répètent très souvent.

Vous avez aimé cet article ? Vous avez des questions ? Des commentaires ?
L’espace « commentaires » est à votre disposition et nous restons à votre écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *