Comprendre les analogies dans Trados

Le logiciel de TAO (traduction assistée par ordinateur) Trados Studio 2019  (et ses versions précédentes) fonctionne sur un principe de correspondance des contenus précédemment traduits depuis une langue source vers une langue cible. Ces contenus et enregistrés dans une mémoire de traduction (MT – mémoire de traduction, en français – mais plus souvent appelée TM – translation memory, à ne pas confondre avec MT – machine translation).

À chaque fois qu’on traduit et qu’on utilise une ou plusieurs mémoires de traduction, on enregistre des unités de traduction, qui sont « rappelées » quand un segment source similaire est trouvé dans le texte source. De là vient le concept d’ANALOGIE, ou de FUZZY MATCH (en anglais).
Souvent, les agences de traduction proposent, ou imposent, une grille de tarifs dégressifs qui sont appliqués en fonction de la grille des analogies.

Comment fonctionnent les analogies dans Trados ? Comprendre les analogies dans Trados est essentiel pour estimer sa charge de travail et les remises qui peuvent être accordées aux clients.

La grille d’analogie de Trados (et de tout autre logiciel de TAO) se présente de cette manière :

Qu’est ce qu’une Correspondance de contexte  ?
Une correspondance de contexte est une correspondance du texte source et de ce qui le précède et de ce qui le suit dans la mémoire de traduction de référence. Un segment du texte source et un segment en mémoire correspondent exactement et se rencontrent dans le même contexte. C’est pour cette raison qu’on parle de  correspondance de contexte

Même si on parle de grille des analogies, les correspondances de contexte, ne sont pas des analogies à proprement parler car une analogie est une correspondance d’une valeur inférieure à 100 %.


Qu’est-ce qu’une Répétition ?
Une répétition est une occurrence d’un même segment dans le texte source. En général, ce terme fait référence à des répétitions au sein d’un seul fichier.

Qu’est-ce qu’une Répétition entre fichiers  ? 
Une répétition entre fichiers est une occurrence d’un même segment qui se répète dans le texte source d’un autre fichier du même projet de traduction.

Qu’est-ce qu’une Analogie 100 % ou une correspondance à 100 %  ?
Une Correspondance  à 100 % indique toujours une correspondance exacte. Cependant, une correspondance exacte n’est pas toujours une correspondance à 100 %. (Si une pénalité est appliquée à la mémoire de traduction ou à l’unité de traduction, la valeur de correspondance est réduite.)

Analogies (de 99 % à 1 %)
Toutes les correspondances inférieures à 100 % sont des analogies. Donc en théorie, on pourrait parler d’analogie jusqu’à une correspondance à 1 %, mais en pratique, on ne descend jamais en dessous de 50 %.

Les « tranches » des analogies sont :
95 %-99 %
85 %-94 %
75 %-84 %
50 %-74 %
La remise du tarif au mot est inversement proportionnelle au pourcentage d’analogie. Plus le pourcentage d’une analogie est bas, plus élevé sera le tarif au mot et vice-versa, plus le pourcentage d’une analogie est élevé, plus bas sera le tarif au mot. Le principe est : plus de travail de la part du traducteur = plus de rémunération. Or, dans les analogies « fortes » par exemple entre 95 % et 99 %, le traducteur n’aura pas à faire beaucoup de changements, alors que pour des analogies « faibles » par exemple entre 75 % et 84 % il devra, la plus part du temps, apporter beaucoup de changements, voire changer complètement la phrase.

Vous avez aimé cet article ? Vous avez des questions ? Des commentaires ?
L’espace « commentaires » est à votre disposition et nous restons à votre écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *